Mes faïences, Mes merveilles

Passionnée de brocante, de décoration, de faïences, en particulier Sarreguemines, Digoin, j'aime partager mes bons plans chine et découvrir de nouvelles idées déco.

22 août 2015

Comme Courbet je suis désespérée ... devant le tache à accomplir

Gustave Courbet ; le désespéré , 1844 1845 Enfin , il faut tout de même tenir jusqu'au 17 septembre ... , les différents autoportraits de l'artiste démontrent ces grandes qualités mais également son côté narcissique ...
Posté par JohannaBiscarrat à 20:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 août 2015

Rodin : quand la forme émerge de la matière

Rodin : l'éternelle idole 1890 1893 C'st le thème éternel de la femme exerçant son emprise sur l'homme, mais ce qui me plaît ici c'est la manière dont les corps semblent sortir de la roche encore quasi brut.
Posté par JohannaBiscarrat à 17:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 août 2015

Faste de l'Opéra Garnier

Albert-Ernest Carrier-Belleuse : paire de torchères de l'Opéra Garnier Démonstration de la prolifération des arts décoratifs sous Napoléon III, cette torchère majestueuse, avec son pendant de l'autre côté de l'escalier, ne peut me laisser indifférente, d'autant que Carrier Belleuse a également été directeur des travaux d'art de la Manufacture de Sèvres et vous connaissez mon faible pour la céramique ...
Posté par JohannaBiscarrat à 19:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2015

Un balcon si lumineux...

Edouard Manet : Le balcon 1868 Musée d'Orsay   J'aime le contraste de la lumière au premier plan qui inonde les modèles et de l'intérieur sombre de l'arrière plan, accentué par l'emploi d'un vert d'eau qui fait également partie de mes couleurs de prédilection.
Posté par JohannaBiscarrat à 23:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2015

Entrer dans la modernité

Edouard Manet, Olympia 1863, Musée d'Orsay   Après 3 jours de déballage me revoilà plongée dans mes révisions, avec un question : la modernité n'est elle pas un éternel recommencement?
Posté par JohannaBiscarrat à 20:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 août 2015

Nocturne en bleu et argent: le pont d'Old Battersea

James Abbott McNeill Whisthler vers 1872-1875 Whistler c'est ici inspiré des paysages de nuit japonais , dans le mépris des règles académiques de l'époque mais faisant preuve de "modernité", j'aime particulièrement ces tonalités.
Posté par JohannaBiscarrat à 22:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2015

Inspiration de jeunesse

Cette oeuvre m'a inspiré ma première installation en 2001 dont je n'ai pas retrouvé de photo à mon grand regret : Rembrandt - A woman bathing in a stream,  National Gallery, London 1655
Posté par JohannaBiscarrat à 23:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 août 2015

Clara Serena ?

Pierre-Paul Rubens , Tête d'enfant C'est très probablement le portrait de la fille aînée de l'artiste : Clara Serena , c'est la touche de Rubens qui donne vie au portrait,la couleur ne sert plus le dessin, c'est la touche de couleur qui fait oeuvre. Ma reproduction est de piètre qualité par rapport à l'original mais elle est quand même adorable cette petite fille.
Posté par JohannaBiscarrat à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2015

Vinci ou la science au service de l'art ?

Léonard de Vinvi, étude du corps humain   Léonard avait reçu l'autorisation de disséquer des cadavres afin de parfaire ses connaissances en anatomie, bien qu'il ne destinait pas les esquisses réalisées dans ce cadre à la divulgation au public et bien que ce travail ait servi son art , on en vient à se demander si l'artiste n'était pas également un scientifique au sens pur du terme. J'aime quand le dessin et le texte semblent en symbiose parfaite comme c'est la cas ici.
Posté par JohannaBiscarrat à 18:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 août 2015

Avoir la foi de Giotto

Vers 1305, Giotto, La Foi Giotto est le premier à revenir aux aspirations grecques tendant vers la représentation du réel, donnant l'illusion de la profondeur, utilisant la technique du raccourci pour le corps et le modelé pour le visage. Le sacré porte déjà les germes d'un art profane futur ... Quant à moi c'est en quelques sortes le "dieu de la chine" qui m'a récompensée ce matin : Une petite entorse aux révisions bien méritée ...
Posté par JohannaBiscarrat à 22:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]